S'INSCRIRE
Mot de passe oublié ?

Fourmis rouges © James Oatway / PANOS

Ce nom est donné aux employés de societés de sécurité privée en Afrique du Sud, reconnaissables à leurs salopettes et casques rouges. Embauchés par des propriétaires privés – souvent des conseils municipaux – ils sont chargé des expulsions musclées de résidents. Armé de boucliers et de pieds de biche, jusqu’à 600 Fourmis Rouges peuvent être déployées sur une seule opération de style militaire. Ces fourmis sont reputées comme employant une force excessive lors de leurs opérations.

James a bénéficié d’un accès privilégié, sans précédent aux opérations. Il aborde ainsi des questions politiques sur le régime foncier, l’expropriation et l’incapacité de l’État à répondre aux besoins en logement et à faire respecter la loi. Pour lui, ces escadrons détestés sont symptomatiques des nombreux problèmes sociaux et de la grande inégalité qui sévit encore en Afrique du Sud.